Choisir un chiot

Le choix de votre futur chiot est une étape essentielle dans la vie de "couple" que vous formerez avec votre chien.

Avant de prendre toute décision, soyez lucide et réaliste, un chien n'est pas une veste que l'on peut ramener si finalement on n'en aime pas la couleur. Demandez-vous si vous vous sentez capable d'éduquer un chien, de lui apprendre la propreté, l'obéissance, la marche à la laisse etc ... (le chien qui s'auto-éduque n'est qu'informatique ...) si vous avez le temps et la patience de vous investir dans une relation comme celle qui unit un chien à son maître, si vous aurez la possibilité de continuer votre train de vie, ou si vous devrez en changer pour que le chien y trouve sa place. (Un maître qui sort beaucoup devra réfléchir au fait de laisser son chien souvent seul ou alors trouver le moyen de l'emmener avec lui, de même pour les voyageurs...). Le chien pouvant vivre 20 ans, il ne s'agit pas d'un engagement à prendre à la légère !

Si vous n'avez pas d'idée sur la race du futur compagnon, renseignez-vous pour savoir quelle race a un caractère proche de vos attentes. N'oubliez pas de prendre en compte le toilettage, si la race a besoin de beaucoup d'exercice, d'un maître ferme, ou moins etc ... Il s'agit alors de trouver ce que vous désirez exactement, et non de choisir au "pif" et de vous retrouver bien ennuyer une fois que le chiot aura grandi ! La SCC a mis au point un chouette questionnaire vous permettant de déterminer quelles races correspondent à vos attentes, c'est par ici que ça se passe. C'est là que le choix d'un chiot L.O.F est intéressant, car il garantit que tous les ascendants du chiot seront de la même race et auront été jugés comme conformes au standard par une personne qualifiée. Le chiot aura alors un caractère proche de celui du standard de sa race.

Une fois arrêté sur une race précise, vient le choix du lieu d'achat. Évitez à tout prix les animaleries. Comme le monde des petites annonces est vaste et qu'il est difficile de s'y retrouver, vous pouvez contacter le club de la race, ou la Société Centrale Canine pour avoir des adresses d'éleveurs reconnus.

Lors de la visite chez un éleveur, n'hésitez surtout pas à poser plein de questions; cela permet de voir la façon dont les chiots ont été élevés, s'ils sont ou non en contact avec d'autres congénères à 4 pattes, la façon dont ils sont "logés", etc ... Car l'environnement dans lequel a évolué le chiot dans sa 1ère enfance le marque à jamais, et influe sur son caractère et comportement adulte.

Sur mon blog, vous aurez une petite piste des critères que JE prends en compte lorsque je dois choisir un élevage, si cela peut vous aiguiller... ainsi que des conseils en vrac sur la façon de faire votre sélection.

Vous visiterez les lieux, demanderez à voir le père (s'il appartient à l'éleveur) et les autres chiens (certains éleveurs pouponnent les mères lors des visites, mais la "tenue" des autres chiens en dit long sur la façon dont ils sont traités le reste du temps ...). Les éleveurs qui ne vous montreraient pas les parents (la mère tout au moins), qui auraient plus de 5 races disponibles et qui vous proposeraient d'acquérir des chiots qu'ils doivent recevoir sont également à fuir ! Ils participent tout simplement au trafic semblable à celui des animaleries.

Une fois que vous vous êtes arrêté sur le choix d'un éleveur, il vous reste le principal : choisir le chiot ! Le chiot qui reste en retrait, tremble fortement, même quand c'est son éleveur qui se présente à lui, est à éviter parce qu'il est sans doute trop timoré, ce qui peut-être le signe d'un chien craintif, qui pourrait devenir agressif. De même que le chiot trop « franc », qui peut être le signe d'une hyperactivité. Le comportement normal d'un chiot devant un client est une certaine appréhension ou l'indifférence totale, qui s'estompe au bout de quelques minutes.

L'aspect esthétique reste évidemment votre propre choix. En tenant le chien dans vos bras, regardez si son abdomen n'est pas trop gonflé (signe de vers), si son pelage est doux, et s'il n'a pas de bobos divers (qui peuvent être des signes d'allergies). Le chiot doit avoir l'oeil pigmenté, de même que le museau et les babines. Il ne doit pas avoir de parcelle de peau sans poils (sauf cas exceptionnels de race dont c'est la caractéristique). Il ne doit pas avoir le nez qui coule, ni les yeux fermés. Pensez à observer son comportement avec ses frères et soeurs, de même qu'avec sa mère. Si la portée est homogène (taille, poids et allure semblables pour tous les chiots), c'est signe que la sélection a été bien faite.

Il vous faudra vous préparer à l'arrivée du chiot pour ne pas être pris au dépourvu le jour "j". Il lui faut une couche (un panier par exemple), une couverture, quelques jouets, une gamelle pour l'eau, et une pour ses croquettes, le matériel nécessaire à son entretien etc ... De même si vous allez le chercher en voiture, il ne faut pas que vous y alliez seul (il faut quelqu'un pour le tenir pendant que vous conduisez, ou alors un kennel de transport FERME), préparez un plaid ou une vieille serviette, si le chiot n'est pas habitué à la voiture, il se peut qu'il soit malade, et la couverture le réchauffera et le rassurera.

A quel âge faut-il acquérir son chiot ? Une chose est certaine, pas avant 8 semaines car c'est illégal. A vous de voir les conditions d'élevage, un chiot de 4 mois qui aurait été élevé en box ce n'est pas idéal, par contre si le chiot est élevé en compagnie d'autres chiens et accès à plusieurs parties de la maison, il est souvent familiarisé aux environnements communs, sociabilisés, et généralement propre.

Les papiers du chiot

Lors de l'acquisition de votre chiot, l'éleveur doit vous remettre obligatoirement une série de papier (méfiez-vous s'il ne vous les remet pas, c'est qu'il pratique une vente non légale, et Dieu seul sait d'où viennent alors ses chiots ...)

En voici la liste (non exhaustive, certaines choses peuvent s'y ajouter, mais pas s'y soustraire ! ) :

- Le certificat de vente :

Il doit être dûment rempli et en 2 exemplaires (un pour le vendeur, un pour l'acheteur), il doit forcément contenir certaines informations : date d'achat, adresses des 2 protagonistes, le N° d'identification (tatouage ou puce électronique), la désignation de l'animal (âge, sexe, race, couleur), le prix du chien, et le nom du vétérinaire qui l'a examiné jusqu'alors. Si vous achetez un chiot LOF, il contient également son n° (ou alors la mention "en cours" si pas encore reçu)

- La carte d'identification :

L'éleveur est obligé d'identifier tous les chiots qu'il doit vendre. Cela peut se faire soit par tatouage ou par puce. Dans les 2 cas, il doit remettre à l'acheteur la carte d'identification de l'animal. (En ce qui concerne les puces, il s'agit d'une carte provisoire, dans l'attente de la carte définitive qui met 4 semaines à arriver).

- Le carnet de santé de l'animal :

Bien que les vaccins ne soient pas légalement une obligation, très rares sont les éleveurs qui vous vendraient des chiots non vaccinés, ne serait-ce que pour se protéger légalement. Ainsi un carnet de santé doit être remis lors de l'acquisition d'un chiot.

- Le certificat de bonne santé :

Obligatoire depuis quelques mois. Il doit être remis à l'acquéreur d'un chiot, un certificat détaillé signé par le vétérinaire, attestant que l'animal est en bonne santé. La législation est floue à ce niveau, car elle ne précise pas combien de jours avant la vente ce papier doit être rempli. (quelle valeur a un certificat de bonne santé de 2 mois ?)

Si le chiot est inscrit au LOF :

- Un certificat de naissance agréé par la Société Centrale Canine doit être remis au client. Il permet à ce dernier de s'assurer que le chiot est bien inscrit au LOF et sera utile lors que la confirmation du chiot. Néanmoins, très souvent, les éleveurs ne reçoivent ces papiers que lorsque le chiot a déjà quitté l'élevage depuis plusieurs semaines !

Pourquoi choisir un chiot inscrit au LOF ? Mes réponses ici