banniere



Le matériel

Le shih-tzu étant un chien à poils longs, son entretien peut faire peur. Voici quelques conseils dans le but de vous aider au mieux.

Commençons par énumérer le matériel qui vous sera nécessaire :


- Un lait spécial oreille.
- Une lotion pour les yeux.
- Un shampoing spéciale longue fourrure.
- Un après shampoing démêlant nourrissant.
- Une paire de ciseaux.
- Un double peigne, dents larges / dents serrées.
- Une brosse.
- Du dentifrice (pour chien, en spray).
- Des élastiques.
- Une pince à épiler pour les poils des oreilles.
- Un coupe ongle pour les griffes.
- Une serviette réservée à cet usage.
- Un sèche cheveux.

Pour compléter cette page sur l'entretien du shih tzu, j'ai créé un dossier sur mon blog que je vous invite à consuler ;)


La toilette quotidienne

Plus vite vous apprendrez à votre chien à être coiffé régulièrement, et plus vite il se laissera faire sans même bouger. Mieux ! Ce sera lui qui réclamera les coups de brosses, car il désirera être au centre de votre attention (après leur brossage, mes chiens se dirigent vers le miroir pour s'admirer !)

Si, dans un premier temps, un simple coup de peigne suffit au jeune chiot pour garder sa fourrure, quand il grandit, il faudra quelques manipulations supplémentaires pour l'entretenir correctement et lui garder sa fière allure.

Suite à de nombreuses demandes, vous trouverez sur cet article de mon blog un reportage détaillé concernant le démêlage du shih-tzu.

N'hésitez pas à (faire) couper les poils dans la région anale et génitale, cela permet au toutou de rester propre. On peut également couper les poils entre les coussinets. C'est une zone qui transpire beaucoup. Attention, les mouvements sont limités, et c'est assez délicat. N'oubliez pas de démêler les "aisselles", c'est avec le dessous des oreilles un endroit où les nœuds adorent se loger.

Les dessous des yeux sont une zone sensibles aux taches "de rouille" et autres nœuds, il faut les nettoyer régulièrement avec une lotion prévue à cet effet. (Les shih-tzu étant des chiens à face plate, les larmes qui irriguent les fosses nasales sont souvent très nombreuses et "débordent" sous les yeux, ce qui créé des tâches de couleur rousse, et un aspect humide)

N'oubliez pas de nettoyer les oreilles de votre loulou. Avant, j'utilisais des lingettes, car je leur trouvais l'avantages de ne pas les gêner et d'être rapides d'emploi, mais outre leur déficience écologique, j'ai trouvé qu'elles ne nettoyaient pas suffisamment l'intérieur de l'oreille, à moins d'y aller en forçant (et en faisant très mal au chien). Aussi je préfère aujourd'hui utiliser un lait et un coton pour récupérer l'excédent. Si l'aspect écologique est toujours absent, les oreilles de mes chiens sont au moins lavées en profondeur. Si les oreilles de votre chien sont très sales et malodorantes, il vaut mieux consulter un vétérinaire, cela est sûrement du à une infection du type gale auriculaire.

Une fois par mois, il faut également épiler l'intérieur des oreilles du shih-tzu. Cela lui permet d'éviter que les impuretés soient entraîner vers le fond (les épillets notamment). Votre chien n'appréciera pas le traitement, mais il s'y habituera. Si vous craignez de lui faire mal ou ne savez pas vous y prendre, vous pouvez demander à votre vétérinaire ou à un toiletteur de vous montrer.



Il faut aussi raccourcir les griffes. Là également, il faut faire très attention, car les griffes sont alimentés par un nerf, et en le coupant, le chien aurait non seulement mal mais saignerait beaucoup. N'hésitez pas non plus à demander à ce que l'on vous montre, ou à le faire faire par un professionnel. (Chez un toiletteur ou un vétérinaire, la coupe des ongles oscille de 3 à 5 €).

Et enfin, on brossera les dents de son chien à l'aide du doigtier et du dentifrice régulièrement. (Un chien qui salive beaucoup doit avoir les dents brossés plus souvent qu'un chien dont la salivation est normale, la fréquence est donc à déterminer en fonction du chien). Sachez cependant qu'en lui brossant les dents, vous lui évitez toute sorte d'infection, et dans les cas extrêmes un détartrage coûteux et déplaisant.

Sur mon blog, un aperçu des différentes coupes du shih tzu.


Le top knot ou Toupet

Le top knot est ce petit nœud sur le haut de la tête de nos shih-tzu. Loin d'être un simple accessoire esthétique, il a surtout l'avantage d'éviter que les poils ne frottent les yeux et causent une irritation de la paupière. Vous trouverez sur mon blog un article avec des vidéos explicatives sur la réalisation du top knot.

Comment le réaliser ? Tout d'abord, il faut se munir d'élastiques, on commence par un quand le chien n'est qu'un jeune chiot et on peut arriver à en mettre 3 pour un chien adulte à longue fourrure afin de bien placer les poils. Il faut faire attention en prenant les poils avec le peigne, de ne pas blesser l’œil et de ne surtout pas trop tirer, sous peine de voir un chien aux yeux révulsés, sa paupière étant tirée avec le poil.



Ceci est le modèle pour un chien adulte, on sépare en 2 parties pour faire un effet "gonflant", c'est très pratique sur les fourrures épaisses ou très longues. Si ce n'est pas le cas, on l’exécutera en une seule partie.



Une fois les parties rassemblées, on peut mettre du conditionneur pour fixer. On peut enfin agrémenter la coiffure d'un petit nœud, vendu dans le commerce.

© Les photos sont issues du livre "Le shih-tzu" de R.Corsini, aux éditions De Vecchi.


Le bain

La fréquence dépendra de plusieurs facteurs (le caractère « salisseur » de votre chien, le climat, vos prétentions et ambitions etc …), mais dans tous les cas votre monstre à 4 pattes n’échappera pas à l’étape "baignoire".

Je lave mes chiens tous les 10 jours à 15 jours, en fonction du temps.

Une fois encore, laver un chien qui y a été habitué jeune ne pose que très peu de soucis.



Nous laverons le corps du chien avant sa tête. Il faut prendre soin de bien humidifier le poil, surtout chez un chien à fourrure épaisse. La température doit être un peu plus élevée que pour un bain humain. Placer une bassine dans la baignoire peut vous faciliter la tâche.

Une fois le poil très humide, vous n‘aurez qu‘à shampouiner. Je trouve pour ma part les shampoing du commerce beaucoup trop concentrés et les dilue dans de l‘eau, ça permet en outre de mieux imprégner le poil. Pour le lavage de la tête, il faut prendre soin que l'eau n'entre pas dans les oreilles, en y plaçant des cotons, mais aussi en tenant l'oreille appuyé contre le crâne. Le rinçage est une étape importante et qu’il ne faut pas bâcler. Je ne considère pas comme « bon » ou nécessaire de laisser du shampoing, ni du conditionneur sur les poils de mes chiens. Je trouve au contraire que cela a tendance à étouffer le bulbe et rendre le poil terne. Un poil bien rincé crisse sous les doigts.



Le shih-tzu a une nature de son poil plus ou moins sèche, cela s’amplifie lorsqu’il est long. Il est donc conseillé de faire des masques en pré-shampoing à base d’huile végétale, que l’on laisse poser quelques heures, voire une nuit. Cela a l’avantage d’hydrater le poil et d’aider au démêlage. On commercialise énormément de produits à base d’huile de vison. Pour ceux qui l’ignoreraient, cette huile est tout bonnement extraite de la graisse du vison. Il est bien évidemment pour moi HORS DE QUESTION d'utiliser ces produits. Les animaux sont morts pour leur fourrure, il est vrai qu'on pourrait ne rien gâcher en utilisant leur graisse... Que pourrait-on faire de nos morts pour les rendre utiles ? -_-
Quitte à contredire une industrie florissante, je dirais que les résultats peuvent être les même avec des produits dont l’origine n’est pas douteuse. Par exemple, pour faciliter la pousse du poil de mes chiens, j’utilise de l’huile de ricin mélangée dans de l'huile d'olive, vendue en pharmacie à 5€ le litre .. Huile, mesdames, qui fait en plus ses preuves sur les poils ... humains ! L'huile de jojoba ou d'avocat sont quant à elles très nourrissantes, idéales pour un chien au poil sec. Achetées pures et diluées dans une huile neutre (tournesol par exemple), elles reviennent peu chères et fournissent de très bons résultats.



L'étape suivante est le séchage. Le sèche cheveux est l’ennemi numéro 1 du chien. Rares sont ceux qui ne le craignent pas. Aussi, si vous avez une « potence » (appareil munie de laisse qui maintiennent le chien en place), la tâche vous sera beaucoup plus aisée.

Comme pour le coiffage, un bon séchage se commence par le ventre et les pattes, pour s’attarder au sous-poil, puis le dos et enfin la tête. Ne démêlez pas trop le chien quand il est très humide, le poil est alors fragile et se casse facilement.



Pour finir, j’ajoute un peu de conditionneur, et je mets le poil en place. (Sachant que le chien va se secouer dans tous les sens une fois enfin libéré, ne passez pas 3 heures à faire sa ligne …)

Ne participant pas aux expositions, et ne conservant mes chiens en poils vraiment longs que le temps de leur confirmation, mes conseils s'arrêteront là. En vous baladant dans des expositions canines, vous pourrez trouver auprès de professionnels des conseils bien plus avisés. Vous tomberez aussi sans doute sur des personnes suspicieuses qui au mieux masqueront les marques qu'elles utilisent, au pire seront agressives. C'est une constante de notre société où l'on pense à tord que l'artifice utilisé pour embellir (les produits cosmétiques, la coiffure, ou encore le maquillage chez une femme) a plus d'importance que les qualités naturelles d'esthétisme et de construction (ou encore le charme et la beauté naturelle d'une femme). C'est assez dommage en mon sens.